Valentine EIFFEL (1870-1965)

 

  

 

 

 

   Née en 1870 à Levallois Perret (92), Valentine Eugénie Jeanne Alexandrine est la fille de Gustave EIFFEL et de Marie née GAUDELET.

 

   Sa maman, Marie, meurt alors que Valentine n'a que 7 ans et Gustave assume seul l'éducation de ses 5 enfants. Probablement épaulé par des nounous et des domestiques.

L'enfance de la petite Valentine et de ses frères et sœurs est plutôt dorée. Il faut dire que Gustave est déjà un constructeur notoire et héritier d'une mère veuve qui a su faire des affaires.

   En 1890, un an après la fin de la construction de la fameuse Tour Eiffel, Valentine fait un superbe mariage.

De la Tour Eiffel à la tour génoise, il n'y avait qu'un pas... qu'elle franchit allègrement en épousant Camille PICCIONI (1859-1932), secrétaire d'Ambassade, attaché au Cabinet du Ministre des Affaires Étrangères.

Il est né à Bastia (2B) mais est originaire de Pino, une magnifique commune du Cap Corse. Son père, Antoine PICCIONI, fut d'ailleurs maire de Bastia de 1865 à 1870. Une famille de notables autrement dit.

   Peu de temps après leur mariage, Camille emmène Valentine en visite à PINO. Un séisme de bonheur dans le village ! Un monsieur passionné par son village et hélas disparu aujourd'hui m'avait raconté que son grand-père avait vécu l'événement. Contemporain de ce jour de fête, son grand-père aimait raconter que Valentine et Camille accompagnés de Gustave EIFFEL avaient été reçus de façon extraordinaire par les villageois. Ils avaient même construit une Tour Eiffel en branchages équipée d'une estrade où s'était installée la fanfare « La Renaissance » de Luri (village voisin de Pino).

Valentine repose dans le tombeau PICCIONI à Pino.

Camille et Valentine.png
34004315591_37e8341988_b.jpg